Antoinette Fouque - Psychanalyste

Antoinette Fouque - Psychanalyste

Antoinette Fouque - Psychanalyste

C’est en 1972 à la faculté de Vincennes qu’Antoinette Fouque (nouvelobs) s'associe à une UV sauvage sur la sexualité de la femme sous la houlette de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. La future militante rencontre Jacques Lacan à la fin des années 60. Antoinette Fouque travaille comme critique avec différentes sociétés d'édition parallèlement à son métier d’enseignante.

Une militante de tous les combats

Antoinette Fouque a pris part à toutes les causes pour les droits des femmes. Elle prend la défense de femmes en luttes comme la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana. Cette militante a lancé le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie. Au siège des Nations Unies et sur toute la planète, Antoinette Fouque prend la défense de la cause des femmes.

Antoinette Fouque, de la cité phocéenne à la capitale

Antoinette Fouque a été à bonne école dès lors que son père était un militant syndicaliste. De ses années passées dans un environnement ouvrier, elle conservera toujours un enracinement politique marqué à gauche. Antoinette Fouque prend consience des problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses fonctions de femme et de maman alors qu'elle a un métier quand elle devient maman en 1964. Elle passe une enfance tranquille à Marseille.

Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) défend la parité. Antoinette Fouque crée l’Alliance des Femmes pour la Démocratie à l'occasion des 200 ans de la révolution française. Au sein de la commission des droits de la femme au parlement européen, elle occupe le siège de vice-présidente. L'AFD lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque est encore dynamique de nos jours et se positionne à gauche.

Théoricienne et écrivain

La féminologie, Antoinette Fouque la décrit dans les pages de plusieurs essais écrits entre la fin des années 80 et le début des années 2010. La théoricienne fait naître le nom "féminologie", car elle déteste les mots en "-isme" qui réfèrent à une théorie. Naturellement, Antoinette Fouque a écrit dans divers livres collectifs comme "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis".

Nos articles

monika bacardi: flavors.me

Publié le 05/07/2017
Monika Bacardi s'investit dans les œuvres humanitaires et de charitéIncarnant une personnalité dévouée en faveur des différentes actions...

Florian silnicki - economie matin

Publié le 05/07/2017
La loyauté, un principe crucial selon florian silnickiSi quelques consultants travestissent la vérité et donnent une image fausse, Florian Silnicki...

Mymajorcompany-tibz.com

Publié le 05/07/2017
MyMajorCompany (mymajorcompany-6) Editions, la maison d’édition, et deux labels, 2100 Records et Beaucoup-Music, complètent les missions de l'entreprise....

Florian silnicki - contributeur le cercle - les echos

Publié le 05/07/2017
Florian Silnicki spécialisé en gestion de criseDifférentes personnalités consultent florian silnicki (floriansilnicki.net/) Il a même été membre...

encyclopédie larousse en ligne - antoinette fouque

Publié le 05/07/2017
La jeunesse d’Antoinette FouqueAntoinette Fouque (http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Antoinette_Fouque/184004) étudie en premier...

Antoinette fouque - site archives

Publié le 05/07/2017
Antoinette Fouque (Antoinettefouque-archives) imagine le mot "féminologie", car elle déteste les "-isme" qui font penser...

Antoinette fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - idées - télérama.fr

Publié le 05/07/2017
Antoinette Fouque, une militante du droit des femmesCette théoricienne du féminisme figure parmi les militantes qui ont fondé le Mouvement de...