Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque


	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque (http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Antoinette_Fouque/184004) étudie en premier lieu en région PACA puis choisit Paris. Elle est toujours à l'université lorsqu'elle épouse René Fouque. Marseille a vu naître cette grande militante en octobre 1936. De ses années passées dans un contexte ouvrier, elle va conserver jusqu'à sa mort un solide enracinement à gauche. Antoinette Fouque a de qui tenir puisque son père est un syndicaliste.

Les livres écrits par des femmes sont présentés dans sa première boutique, qui a ouvert ses portes dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Les lecteurs ont découvert de multiples auteures grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui met en avant plus de six cents livres voués à la réflexion des femmes. En côtoyant les milieux intellectuels,, Antoinette Fouque a pu constater combien les femmes n'occupent que peu de place dans le milieu de l’édition. Au début des années 70, elle fonde Les Editions des femmes, et au même moment les Librairies des femmes dans les principales villes françaises.

Ecrivain et théoricienne

Le combat d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme excessif, il soutient son attachement au statut de mère. Logiquement, Antoinette Fouque a participé à plusieurs livres collectifs comme "Portraits choisis" ou "Génération MLF 1968-2008". Elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui met en lumière quarante siècles de création des femmes.

Le droit des femmes a été la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque. Antoinette Fouque et les autres militantes décident d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes sous la forme d’une association, nous sommes à ce moment à la fin de la décennie 70. Pour éviter un détournement par les partis, le sigle MLF a été déposé. Cette théoricienne du féminisme est au nombre des militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes.

Antoinette Fouque a fondé le Club Parité 2000 et l’Observatoire de la Misogynie. Lors d'une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes, elle clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». La militante tient des conférences au siège des Nations Unies comme dans le monde entier pour prendre la défense de la cause des femmes. Antoinette Fouque s’est engagée dans toutes les luttes pour les droits des femmes.

Son engagement politique, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat pour l'égalité hommes-femmes. Antoinette Fouque est députée au parlement de Strasbourg de 1994 à 1999, elle s'était présentée sur la liste des Radicaux de gauche. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée par la militante est plus que jamais active et appuye la gauche, relais du combat pour les droits des femmes.. Au moment des deux cents ans de la révolution française, Antoinette Fouque lance l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie.